Quels sont les moyens de transports les plus utilisés pour aller pêcher ?

Publié le : 20 février 20204 mins de lecture

La pêche est une activité qui consiste à capturer des poissons, des crustacés et des céphalopodes dans leur milieu naturel. Elle est pratiquée comme loisir ou profession. Les techniques de capture du poisson comprennent la cueillette à la main, le harpon, le filet, la pêche à la ligne et le piégeage. Des compétitions de pêche sont organisées, et parfois les poissons capturés sont conservés tels quels.

Quel moyen de transport choisir pour aller à la pêche ?

Pour vous déplacer depuis chez vous jusqu’au lieu de pêche, vous pouvez opter pour différentes méthodes de transports pour aller pêcher. Si vous souhaitez transporter vos équipements de pêche, vous pouvez alors conduire votre voiture ou louer un véhicule. Vous pouvez ainsi transporter facilement les équipements qui vous sont nécessaires. Vous pouvez aussi opter pour les transports publics tels que le bus ou autres moyens si le lieu de pêche est à proximité.

Transporter le poisson après l’avoir attrapé

Lorsque vous obtenez un permis de pêche légal et que vos prises sont conformes aux règles, acceptez de retenir ou de relâcher le poisson immédiatement après sa capture. Les transports pour aller pêcher impliquent une planification telle que l’abondance de glace et la mise immédiate du poisson sur la glace. Essayez de placer de la glace dans votre glacière tout autour du poisson. Plus vous congelez tôt le poisson, plus il a le goût meilleur. Gardez à l’esprit que le stress provoque l’accumulation d’acide lactique dans les tissus musculaires, ce qui peut affecter négativement le goût du poisson. Pour la préparation du poisson pour le repas, assurez-vous d’avoir un bon couteau à filet propre. Une vidéo vous aide à apprendre à fileter un poisson facilement.

Transports utilisés lors de la transformation du poisson

Il existe différents moyens de transports pour aller pêcher. Les poissons sont généralement expédiés par bateau, par avion et par camion, et beaucoup sont commercialisés à l’échelle mondiale. Ceci est échangé vivant brut, congelé et en conserve. Les poissons vivants nécessitent de l’oxygène pendant leur expédition, et il ne faut pas s’attendre à ce que le dioxyde de carbone et l’ammoniac résultant de la respiration s’accumulent. La majorité des poissons vivants transportés est placée dans de l’eau saturée en oxygène. Par avion : l’air transporte plus de 5 % de la consommation totale de poisson. Le transport aérien nécessite une attention particulière dans la planification et la manutention, ainsi qu’une planification minutieuse. Par mer ou par terre : le maintien de la chaîne du froid pour les articles frais, réfrigérés et congelés et la maximisation de la capacité d’emballage et de stockage sont l’aspect le plus difficile du transport du poisson par mer ou par terre.

Quel lubrifiant choisir pour optimiser les performances du moteur de votre bateau ?
Équipez vous d’une radio portable pour vous repérer dans la nature

Plan du site